07 décembre 2008

1. Haidee et le sable brun

DSC04911         Au château de Bagatelle, la vie n'est jamais sans surprise. Le règne du roi Lofteur est une grande récréation. Tout ce qu'il décide, tout ce qu'il dirige naît d'idées fabuleuses et farfelues. Et ses sujets ne se lassent jamais des histoires rocambolesques qui se racontent dans le château.

 L'année dernière, le roi Lofteur avait décidé qu'il ne mangerait plus rien tant qu'on ne lui aurait pas rapporté du sable sucré, de la couleur d'un charbon de bois. Le royaume entier était très embarrassé devant cette étrange énigme. Cependant, les cuisinières essayèrent d'y répondre en échafaudant des recettes à base de sable et de sucre, de sucre et de charbon. Mais le roi Lofteur refusait catégoriquement ce qu'elles lui présentaient, prétextant que c'était immangeable.

 Hélas, plusieurs jours suivirent et le roi s'obstinait à ne rien avaler. L'entêtement du roi Lofteur était légendaire, et chacun savait qu'il était capable de se laisser mourir si son souhait n'était pas exaucé. La peur envahit tous les coeurs. Mais celui qui souffrait le plus, c'était celui de Haidee, la petite princesse. Elle tentait vainement de raisonner son père, mais rien n'y faisait.

 Désespérée, Haidee décida d'aller consulter Nesecan, le fantôme des cheminées. Il avait la réputation de connaître beaucoup de secrets, mais on disait aussi qu'il était très difficile à trouver. Mais c'était sans compter l'obstination de la petite princesse, digne fille de son père. Elle entreprit alors de visiter chacune des innombrables pièces du château jusqu'à ce qu'elle sache où trouver ce curieux sable brun. 

 Sans l'ombre d'une hésitation, sans l'ombre d'un découragement, Haidee poussait les portes les unes après les autres. Mais aucune des cheminées qu'elle examinait n'abritait Nesecan. N'importe quelle petite fille aurait abandonné. Et il est vrai que la princesse sentait la fatigue et le désespoir l'envahir. Elle avait à peine visité les deux premiers étages, et il lui en restait au moins trois, sans compter les nombreuses dépendances dans le parc du château. Nesecan pouvait être n'importe où ! Néanmoins, la petite princesse ne se laissa pas abattre et poursuivit sa quête.

 Haidee se faufila dans la salle de couture. Mais au lieu de s'avancer jusqu'à la cheminée, la petite princesse s'arrêta devant un miroir. Elle n'en avait jamais vu de semblable. En effet, aucune image ne s'y reflétait, le visage même de Haidee restait invisible. Seulement, à la surface du miroir, elle pouvait apercevoir un petit paon rose qui battait des ailes. La petite princesse scruta la pièce mais ne vit aucun oiseau. Le petit paon était prisonnier derrière le miroir. Haidee aurait volontiers cherché à l'en sortir, mais son temps était compté. Elle abandonna le petit paon en se promettant de revenir, et reprit son chemin.

 Elle s'introduisit ensuite dans le débarras du jardinier. La cheminée était vide, mais le regard d'Haidee fut attiré par deux jolies malles posées l'une sur l'autre, au pied de la fenêtre. La petite princesse s'assura de ne pas être surveillée, et ouvrit délicatement la plus petite. Elle découvrit un petit fagot de bois qui protégeait une minuscule flamme dans son milieu. Mais un bruit venu de nulle part fit sursauter Haidee, elle s'échappa rapidement pour continuer à explorer le château.

DSC04911         La nuit commençait à tomber, et la petite princesse pensait avoir visité le château dans ses moindres recoins. La déception lui fit monter les larmes aux yeux, lorsque soudain elle vit apparaître comme par magie devant elle une magnifique porte en bois. Avec une légère méfiance, Haidee l'ouvrit et tomba nez à nez avec Nesecan. Le fantôme flottait patiemment dans le vide. Émerveillée, la petite princesse voulut expliquer sa venue, mais d'un coup sec de la main, Nesecan l'interrompit :

 - Je t'attendais, Haidee. Je comprends qu'il faille céder au caprice de ton père, et je vais t'aider. Tu trouveras le sable sucré sur la plaine des Moulins. Un des moulins produit ce précieux ingrédient. Alors, si tu n'as pas peur du noir, à toi de le trouver !

 Et sur cette dernière recommandation, Nesecan disparut dans un tapis de cendre. Haidee prit le temps de réfléchir. Elle savait que les paroles de Nesecan était à prendre très au sérieux, même le plus futile détail. La petite princesse ne pouvait entreprendre l'aventure sans trouver une solide source de lumière. Ni une ni deux, elle s'élança vers le débarras du jardinier, rouvrit la malle, et se saisit doucement du fagot enflammé. Sa main ne ressentait aucune brûlure.

  Comment allait-elle maintenant atteindre la plaine des Moulins ? Elle n'y arriverait jamais à temps puisqu'elle était à au moins trois jours de marche. Ni une ni deux, Haidee se précipita dans la salle de couture et se retrouva à nouveau devant l'étrange miroir. Sans hésiter, elle y plongea la main et attrapa délicatement le petit paon. En le sortant du miroir, l'oiseau grandit si bien que la petite princesse pouvait montait sur son dos. Haidee était fin prête pour s'envoler.

 Le paon la conduisit vers la plaine des Moulins et l'y déposa. Sans attendre, Haidee entreprit de visiter chaque moulin les uns après les autres. Il y faisait très sombre, et la petite princesse appréciait la petite flamme infatigable de son fagot. Elle pénétra un moulin et, immédiatement, sut qu'elle était tombée juste. L'odeur qui imprégnait la pièce était différente de celles qu'elle avait auparavant senties. La petite princesse transperça un gros sac, et son regard s'extasia devant le sable brun qui s'écoulait à ses pieds. Elle le goûta du bout de la langue et reconnut aussitôt la douceur du sucre.

 Elle s'empressa de remonter sur le paon pour rentrer victorieusement au château. 

 Depuis ce jour où le roi Lofteur savoura cet inestimable arôme, il décréta que tous ses sujets devaient le mélanger à du lait et en boire un verre tous les matins. Il l'appela le chocolat.

Posté par celess à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 1. Haidee et le sable brun

Nouveau commentaire